DADA (Coex’ae Qgam)

Dada est née en 1934 à Ghanzi dans le Kalahari. Elle n'a fréquenté l'école que pendant trois mois, et plus tard a travaillé comme domestique et surveillé des enfants. Dada connait bien les traditions de son peuple et les plantes médecinales. Elle a eu son premier contact avec l'art textile en Namibie, lorsque son employeur lui enseigna la couture et la broderie. Parlant couramment cinq langues africaines elle a rejoint le Projet d'Art de Kuru en 1990 comme traductrice, où elle commença à expérimenter différentes techniques de l'art. Comme tous les artistes elle n'a pas eu une propre éducation artistique mais elle a été encouragée et conseillée par la direction du projet.

Présentement Dada est une artiste professionnelle reconnue mondialement, qui a été primée plusieurs fois lors des expositions des artistes du Botswana. Elle a participé à de nombreux ateliers internationaux d'art aux Etats Unis et en Suède. En 1994 elle fut choisie comme une des cinq artistes africains pour participer à l'Exposition des Femmes des Années 90. En Janvier 2000, elle a eu une exposition collective avec deux femmes artistes du Botswana à Gabarone. "Je suis très heureuse d'avoir cette opportunité d'exposer avec Ann Golifer et Neo Matome. Le fait de pouvoir exposer seule avec deux femmes d'origine culturelle différente me met dans une position à part par rapport aux autres artistes du Kuru. C'est une occasion de montrer qui je suis". Les compositions de Dada sont informelles, pas compliquées et d'une manière directe. Elle utilise des couleurs claires et prononcées.

"Je pense à mon art tout le temps. Toute la journée je pense réaliser de nouvelles peintures. Cela ne me quitte jamais, même la nuit quand je veux dormir, les couleurs et les images reviennent. C'est alors à ce moment que les nouvelles oeuvres sont créées. Je les réalise dans ma tête. Mes gravures et mes peintures représentent des aspects de ma culture et du monde dans lequel je vis.
J'aime dessiner des choses qui me rendent joyeuse, comme les plantes du Kalahari qui remplissent votre estomac quand vous avez faim ou soulagent votre soif quand il n'y a pas d'eau. J'aime peindre les femmes à la cueillette, les maisons où nous habitons et les enfants qui sont toujours présents. J'aime décrire la simplicité de notre vie et sa beauté, bien que les conditions sont très dures.
Parfois une partie de ces moments difficiles est présente dans mes oeuvres sans que je le réalise. Notre mode de vie change: les vieilles coutumes ne comptent plus et l'argent devient de plus en plus important. Mon tableau 'Woman and her husband' (Femme et son mari) représente le triste sort d'un bon nombre de femmes dont leurs maris ne veulent pas être responsables de leurs enfants. L'homme s'en va, en toute liberté, tandis que la femme est délaissée (le plus souvent sans ressource) avec la charge des enfants. Cela se passe içi."


  graphic1  
 
  Dcaro Dxam (Ostrich thorn plant) - reduction linocut - 1999  
 
  graphic2  
 
  Kalahari veld destroyed by ants - reduction linocut - 2000  
 
  graphic3  
 
  Birds and plant forms - lithography - no date